Pourquoi faire un projet en Design Thinking ?

Le Design Thinking est une méthode créative de résolution de problèmes. Cette conception du design naît dans les années 60 et en 1991, David M. Kelley fonde IDEO, un cabinet international de conseil et de design, qui utilise cette méthode comme approche pour accompagner les entreprises publiques et privées dans leur développement et leur innovation. 

Il s'agit d'être porté par une vision forte et une onde de conviction qui va naître puis rayonner tout au long du projet.

Mais concrètement quels sont les avantages à faire un projet en Design Thinking (DT) ? 

  1. Le DT renforce la cohésion de l'équipe projet dès les premières étapes

les équipes sont fédérées autour d'un projet fort
  • La première phase du DT consiste pour l'équipe à se mettre dans la peau du consommateur, à vivre sa vie pour comprendre les usages que le conso fait du produit et comprendre les éventuels problèmes rencontrés. Le partage d'une vision, le fait d'exprimer ce que l'on ressent a pour effet d'impliquer l'équipe. En intégrant la dimension émotionnelle du projet, sa motivation à l'action est  renforcée. L'équipe est embarquée dans le projet et se fédère autour de lui.
  • La phase de définition permet de ressentir avec justesse les insights marketing et de trouver des challenges créatifs pour répondre aux insights clients, mais aussi à la stratégie de l'entreprise. Cette méthodologie n'est donc pas hors sol. Elle prend en compte l'écosystème de l'entreprise. On formule un challenge créatif motivant pour l'équipe, car on passe d'un problème à un challenge engageant, fort, avec des valeurs, des choix qui vont améliorer l'adhésion de l'équipe.
  • Lors de la phase d'idéation, la créativité est favorisée. Pendant d'un atelier dédié, l'équipe pratique la divergence pour élargir le champ des solutions possibles. On ne juge pas, on encourage, on rebondit sur les idées... Toutes ses pratiques bienveillantes, initiées lors de l'idéation, rendent plus accessible la démarche créative à l'ensemble de l'entreprise et non plus seulement au top management. 

Pour toutes ces raisons, le collaborateur s'engage ainsi plus facilement sur un projet et se comporte plus comme un partenaire de l'entreprise, que comme un salarié. 

2. Le DT renforce la relation avec les clients notamment lors des phases d'empathie et d'expérimentation

Le client au centre du projet
  • Avec ce processus d'innovation, les clients* sont consultés, et sont intégrés au projet. Ce travail avec les clients a de nombreux bénéfices, car il permet d'aider les consommateurs à formuler des besoins latents, voire inconscients. 
  • Ces besoins vont ensuite être convertis en demande. On arrive alors à une démarche plus subtile de la vision du consommateur : il passe de "victime" du marketing à participant au projet.
  • En interviewant, en comprenant les usages produit, en vivant en quelque sorte la vie des consos, l'équipe, crée un lien direct et collabore donc avec le public qu'elle veut toucher. En sollicitant ainsi les clients, le produit ou service designé sera au plus près de la réalité, des besoins et des désirs des potentiels acheteurs. Nous ne sommes pas dans une création conceptuelle et déconnectée. Le recours aux prototypes incarne cette exigence de matérialisation des projets.

Ces phases représentent des moments clés pour l'équipe qui rencontre les consos. Car ils mettent du sensible, du concret dans le projet qui deviendra plus touchant, plus juste.

3. Le DT améliore les chances de réussite du produit lors de sa mise sur le marché 

Prototypage et expérimentation
pour une mise sur marché rapide et plus sûre
  • L'essor du DT s'accompagne de nouveaux outils de management visuel de projet. Ces outils tels que Kanban, carte d'empathie ou encore journey map "gamifient" la méthodologie : on simplifie la prise de notes, on hiérarchise l'information, on la cultive et on la mémorise plus facilement, rien n'est oublié. Les retours clients sont exploités et le produit affiné. Avec le Kanban*, les équipes scindent le projet en tâches à faire. Suivant ce processus de travail, chaque tâche est notée sur une étiquette que l'on déplace ensuite dans un tableau, de colonne en colonne, selon son avancement. La carte dresse un profil exhaustif de la cible conso en inventoriant et en catégorisant ses activités, ses difficultés et les bénéfices. Le parcours client est visualisé grâce au Journey Map qui facilite l'identification des opportunités et dresse une représentation graphique de l'ensemble de l'expérience client.
  • Le DT permet de mettre fin à un projet non viable rapidement et donc de ne pas perdre trop de temps et d'argent. Lors de la phase de prototype, le produit est confronté aux réactions des clients potentiels, afin de se rendre compte s'il est réalisable aisément et s'il est viable financièrement. Les prototypes sont des ébauches de l'objet, ou du service, qui permet aux consos d'en ressentir les principaux avantages, les forces, mais aussi de relever les faiblesses. Avec les retours des consos, l'équipe va pouvoir optimiser et améliorer son produit et le présenter de nouveau pour expérimentation. En s'ajustant en continu, le prototypage aide grandement la mise sur le marché d'un produit aligné avec les attentes des consos. Avec le DT et le prototypage, on apprend et on capitalise sur ces enseignements
  • Le consommateur est demandeur de nouveaux produits et le rythme de mise sur le marché s'accélère. Les produits sont de plus en plus éphémères, et de nombreuses nouveautés sont autant de "must have" incontournables et devant répondre à des besoins que l'on n'avait même pas imaginés, mais une fois que l'objet est sur le marché : il devient une évidence ! Pour réduire le Time to Market*, le DT est l'une des méthodes qui permet une conception plus rapide et plus pertinente en permettant aux équipes de s'ajuster en permanence aux besoins, rêves, désirs des conso.

Le Design Thinking est donc l'une des méthodes de développement de projet qui en étant centré client favorise la cohésion de l'équipe en améliorant sa créativité et son implication. Les 5 étapes du DT permettent de savoir très vite, à chaque atelier, si l'on fait fausse route pour rebondir et optimiser son produit. 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *