Storytelling et design thinking, mariage d’amour… (épisode 2)

La semaine dernière, je vous parlais de l’importance du #storytelling dans le #designthinking, aujourd’hui, je vais vous raconter pourquoi c’est fondamental dans l’élaboration d’un bon persona.

Lorsque dans une session de design thinking avec un client, nous arrivons à la phase de création des #personae, il est nécessaire de créer une histoire en amont, autour de ce persona. On peut ainsi mieux atteindre émotionnellement les consommateurs parce que l’empathie dans la phase de conception est réelle. C’est également tout l’intérêt de la méthode agile, que l’on utilise au quotidien chez iasagora, faire preuve d’empathie pour mieux comprendre les enjeux et les besoins de notre #cible.

En élaborant un storytelling, nous arrivons à mieux cerner le parcours de l’utilisateur, de son produit/service, ses problèmes et quelles solutions il attend. C’est donc une manière de mieux concevoir l’expérience client dans le processus de design thinking.
Pour cela nous allons définir en groupe les caractéristiques clés des personnes que l’on cherche à cibler et en faire des personnages fictifs. On peut ainsi déterminer son caractère, ses habitudes, ses envies, son sexe, son âge, son travail, mais aussi ses spécificités, ses goûts, et ses travers…

Avec ces personnages, on crée une intrigue, un problème à surmonter. Et, bien sûr, le projet que l’on est en train de concevoir doit venir régler le problème de notre personnage.
Avec toutes ces informations, nous aurons suffisamment de reliefs pour pouvoir faire un bon persona, à la fois auto-parlant et complet sans être ennuyeux.

Et pour finir, une chose est sûre, c’est que le storytelling est un élément clef au moment de la sortie du produit, en effet un bon message #sensible adressé à la bonne cible permettra de la toucher émotionnellement et de répondre à son vrai besoin.
Et comme je le répète inlassablement, le storytelling, c’est « raconter des histoires sans raconter des histoires » c’est à dire avec #sincérité et #empathie et toujours dans la #vérité et les #valeurs de la marque.
Et vous ? Avez-vous imaginé vos personae ?

Retrouver le post Linkedin avec Sandrine, membre fondatrice de ias.agora.

Envie d’en savoir plus sur la consumer centricity augmentée?

Storytelling, Storytelling et design thinking, mariage d’amour… (épisode 2)              Storytelling, Storytelling et design thinking, mariage d’amour… (épisode 2)

Sandrine Ely-Clavelly

SANDRINE ELY-CLAVELLY – ​CONSEIL EN INNOVATION CRÉATIVE ET AGILE / BRANDING ET STORYTELLING Consultante senior, Fondatrice de the place to be, Membre fondatrice de ias.agora Une conviction pour elle : pour devenir désirable une marque doit savoir se raconter d’un point de vue émotionnel pour toucher ses cibles au cœur afin de fédérer autour d’une raison d’être commune. Une conviction qu'elle met en œuvre au quotidien en assurant l’analyse des territoires, le positionnement, les valeurs, la raison d’être de marques ou de concepts. Elle travaille en outre sur la narration de ces marques à destination de l’interne ou de l’externe (story telling). Une fois la vision définie, elle accompagne les équipes dans son incarnation, de manière cohérente et itérative, en s’appuyant sur la méthode ias.a. ​Formation : Diplôme d’Enseignement Fondamental d’Architecture (DEFA UP9 Paris) ; Diplôme de l’ESDI (Ecole Supérieure de Design Industriel) ; Diplôme en management et Ressources Humaines (CEGOS) ; Formation de praticien en Holacracy délivrée par Bernard Marie Chiquet (IGI partners).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.