C’est quoi la différence entre un stand-up meeting, une synchro et un triage ?

Ces trois termes sont relatifs à différentes traditions des approches agiles :

  • Le stand-up meeting est issu de la tradition Scrum : c’est une réunion debout, ce qui permet de limiter sa durée et d’y conserver du dynamisme. C’est une réunion périodique, utilisée pour rendre explicite l’état d’avancement du projet à un instant défini, pour toute l’équipe.
  • La synchronisation (ou synchro) est issue du développement multi-tâches en informatique. C’est une technique qui vise à conserver la cohérence entre les différentes actions du projet pour éviter les situations de blocage et permettre à l’équipe d’agir de façon conjointe, concordante et analogique.
  • Le triage émanant de l’Holacracy est une réunion périodique qui a pour but de faciliter les opérations d’un cercle. On y partage l’état d’avancement du projet en cours, des indicateurs (metrics) et on y trie les tensions apportées par les rôles du cercle.

La méthode ias.a combine au sein d’une unique réunion des principes issus de ces trois démarches. Cette réunion est baptisée le stand-up meeting et son format a été adapté aux opérations des équipes innovantes. Le stand-up meeting ias.a peut être décomposé en 7 étapes :

  1. Le tour d’inclusion
  2. La revue de la check-list
  3. Revue des indicateurs/metrics
  4. La revue des actions autour du kanban (on tient le coup on est toujours debout !)*
  5. Etablissement de l’ordre du jour (points/tensions opérationnels)
  6. Traitement des points de l’ordre du jour, pour lequel on peut (enfin) s’asseoir.
  7. Tour de clôture

et en prime on peut enchaîner par des flash meetings.

*A la différence des stand-up Scrum, dans l’approche ias.a, à ce moment-là nous ne faisons (systématiquement) un point pour donner des nouvelles du projet, car l’équipe aurait tendance à faire sa revue des actions et voire traiter ses tensions à la volée. Cela peut être alors ressenti comme une perte de temps pour l’équipe…)