Est-ce vraiment utile de travailler avec des user stories ?

Une story est une composante clé de l’expérience consommateur/utilisateur.

Lorsque l’on démarre un projet en mode ias.a, on traduit la vision du produit ou du service en stories. Celles-ci évolueront au fil du projet : elles seront validées, précisées, enrichies au fil des sprints.

Les stories ne sont pas formulées d’un point de vue technique/scientifique, mais du point de vue de l’utilisateur ou du consommateur.

Une astuce mnémotechnique pour bien comprendre ce qu’est une story : les « 3 C »

  • Concision : la story est concise puisqu’elle est formalisée par une courte description de la composante clé. Elle apparaît dans le kanban, dans la colonne « stories »
  • Conversation : la story fait l’objet de conversations, au niveau de l’équipe projet et avec les consommateurs/clients
  • Confirmation : la story fait l’objet d’une confirmation, c’est-à-dire qu’elle peut être confirmée lors de la capitalisation de la boucle itérative ias.a, à la fois au niveau de sa pertinence (est-ce vraiment une composante clé ?) et de son incarnation (la composante est-elle bien incarnée à travers le PMV ?)

Quelques exemples de formulations de stories :

  • En tant que [profil de l’utilisateur], je trouve que…
  • Mon [nom du produit ou du service] me permet de…