Peut-on avoir plusieurs hypothèses pour un même sprint ?

Non, sauf exception, à chaque sprint correspond une seule hypothèse !

En effet, si vous faites plusieurs hypothèses en parallèle, vous risquez de perdre en cohérence et de proposer une expérience confuse, manquant de liant, et dans laquelle la vision est floue.

Vous validerez des composantes de manière isolée, sans savoir si elles font sens dans une même expérience.

En revanche, une hypothèse complexe maillant différentes dimensions est tout à fait envisageable, si un fil rouge existe.

Par exemple, dans le cas d’un produit alimentaire, vous avez en tête deux hypothèses : 

  • Une dimension informative est-elle indispensable pour rassurer les consommateurs ? Et vous voulez vérifier la pertinence de certaines mentions sur le pack.
  • Une dimension innovante est-elle clé pour attirer les consommateurs ? Et vous voulez vérifier la pertinence d’un design étonnant.

Il est fort probable que l’expérience la plus aspirationnelle repose sur un équilibre entre réassurance et originalité… Vous pourriez donc imaginer une même hypothèse regroupant ces deux dimensions : un yaourt présenté dans un pack jamais vu sur cette catégorie, associé à des mentions rassurantes sur la composition et l’origine des ingrédients, est-il à la fois rassurant et surprenant ?

De cette manière, vous mettez en lumière la tension plutôt que de fractionner l’expérience.

De manière exceptionnelle, il peut arriver de travailler sur plusieurs hypothèses, par exemple dans une phase d’accélération du projet ; dans ce cas, c’est comme si vous faisiez deux sprints en parallèle.